Rénovation et isolation d une toiture et de murs

Dans le Haut-Rhin (68), nous avons amélioré énergétiquement l’enveloppe d’une maison d’habitation comprenant l’isolation des murs et de la toiture, la mise en place d’une ventilation mécanique contrôlée, et nous avons également rénové la couverture et la façade.

  • Voici la photo du projet avant les travaux :

Rénovation et isolation d'une toiture et de murs

  • Voici les photos durant la phase isolation de la toiture et des murs :

Rénovation et isolation d'une toiture et de mursRénovation et isolation d'une toiture et de murs

  • Voici la photo du projet après travaux d’amélioration et de rénovation :

Rénovation et isolation d'une toiture et de murs

Nous allons vous présenter les différentes étapes de ce projet :

  • Sur chaque chantier de rénovation de toiture, la première étape consiste à découvrir la toiture et à évacuer les matériaux (zinguerie, tuiles, lattage, contre-lattage et isolation) permettant d’accéder aux chevrons. Sur ce projet nous avons également déposé et évacué la cheminée jusqu’aux combles.
  • L’étape essentielle de ce chantier fut la mise en place d’un pare-vapeur, permettant de créer une enveloppe étanche à l’air sur l’ensemble de l’édifice. Le projet de rénovation énergétique a été effectuée dans le cadre de l’aide régionale « Je rénove BBC» consistant à atteindre thermiquement le niveau BBC, en somme, isoler la maison et diminuer les déperditions énergétique, par le renouvellement de l’air dans le but ultime de limiter la consommation d’énergie du bâtiment. Ce niveau permet aujourd’hui au client de diviser par 3 ses factures relatives aux besoins de chauffage. Le but de cette imperméabilité à l’air est de supprimer en quasi-totalité les fuites d’air en traquant pour cela les défauts des constructions qui engendrent une diminution considérable de l’efficacité de l’isolation thermique et d’importantes déperditions.
  • Rendre un bâtiment étanche à l’air, s’accompagne obligatoirement par la mise en place d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) assurant le renouvellement de l’air. Notre choix s’est porté sur une Centrale de Traitement de l’Air (CTA) qui a l’inverse d’une VMC classique met en surpression le bâtiment.
  • La quatrième étape a consisté à isolerla partie rampante de la toiture par l’extérieur, ce que vous pouvez voir sur les photos ci-dessus. Nos équipes ont commencé par mettre en place des bois de doublage en épicéa au-dessus des chevrons et l’isolation a été posée en fibre de bois d’épaisseur 140 mm entre ces bois. Nous avons ensuite renouvelé cette étape par le dessus en croisant les bois de doublage, pour atteindre aujourd’hui une isolation de 280 mm en fibre de bois.
  • L’étape suivante fut la même que la précédente mais sur les parois verticale (murs). Nous avons commencé par mettre en place des bois de doublage, puis isolé en fibre de bois épaisseur 140 mm entre ces montants. Nous avons terminé l’isolation extérieure par la mise en place d’un isolant rigide prêt à enduire en fibre de bois épaisseur 60 mm sur toute la surface des murs.
  • La sixième étape a consisté à poser les planches de rives et d’égouts permettant la mise en place de la zinguerie comprenant les gouttières, les descentes d’eau pluviale, et les habillages de rives. Lors de cette opération, il a également été réalisé les finitions en sous-face de débords (égouts et rives) avec la pose de lambris.
  • En parallèle, il a été mis en place en dessous de la dalle de l’habitation des panneaux d’isolation rigide en laine de roche augmentant la résistance thermique du plancher intérieur.
  • L’avant dernière étape a été, la mise en place d’un écran de sous-toiture protégeant la toiture de la neige poudreuse ou contre une éventuelle défaillance de la couverture (casse de tuile,…), du contre-lattage permettant la ventilation des tuiles, du lattage et finalement de la couverture à joints croisés (tuiles courantes, de rives et d’aérations) permettant de garantir l’étanchéité à l’eau de la toiture.
  • La dernière étape fut la réalisation d’un crépi sur les murs, comprenant une couche de ragréage, des cornières d’angle, un entoilage complet, un primaire d’accroche de marque STO et finalement un crépi minéral également de marque STO pour finir parfaitement cette rénovation.

Cette toiture possède maintenant au niveau des rampants des performances thermiques élevées, avec une résistance thermique de R=7,36 mais également de bonnes performances thermiques sur les murs avec une résistance thermique complémentaire de R=4,93.

Le client a pu profiter d’avantages fiscaux, d’une TVA à taux réduit de 5.50% et du programme de financement « Je rénove BBC ».